Politique de la pollution

Par exemple, « la pollution émise en Chine en 2007 se traduit par plus de 64 800 morts prématurées dans d’autres régions du monde, dont 3 100 morts en Europe de l’Ouest et aux États-Unis. Mais, d’un autre côté, la consommation en Europe et aux États-Unis de biens chinois est liée à plus de 108 600 décès prématurés en Chine ». Parce qu’ils corrompent leur atmosphère pour produire chez eux les baskets et smartphones que d’autres consomment ailleurs, les Chinois se retrouvent exportateurs net de biens et de services, mais importateurs net de morts dus à l’air vicié.


Diffusées en boucle par la presse, des photographies de petites victimes agonisantes décideraient-elles M. Donald Trump à bombarder le siège de l’Organisation mondiale du commerce ?

via Politique de la pollution, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, mai 2017)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s