Un journalisme de référence, en somme, manifestement impartial et équilibré

Il n’est pas exagéré de dire que l’étude du « cas Macron » atteste que Le Monde est visiblement un journal d’opinion, comme c’est son droit, mais qui préfère le dissimuler quand ça l’arrange. Et si l’on ne peut passer sous silence la dimension pour ainsi dire « qualitative » de la couverture du primo-candidat, l’analyse quantitative va également à rebours du satisfecit que s’octroie le médiateur.
Scrutons la dernière ligne droite, moment où les élections se font et se défont – et l’élection présidentielle tout particulièrement. Pour le seul mois de février 2017, on a recensé pas moins de 80 articles dans Le Monde dont le titre incluait le nom du jeune baron du hollandisme. En mars, ce fut même 108 ! En d’autres termes, on est passé de 2 à 3 articles par jour à 3 à 4 articles par jour, moyenne sans équivalent, il va sans dire, pour les autres aspirants à l’Élysée. Et tout cela sans compter les tribunes et autres prises de position de ses soutiens…ou de ses propriétaires. Un journalisme de référence, en somme, manifestement impartial et équilibré.

via Avant le premier tour, Le Monde n’aurait pas roulé pour Macron ? La complainte du médiateur – Acrimed | Action Critique Médias

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s