Violences policières et sanctions judiciaires

Le sociologue Cédric Moreau de Bellaing, maître de conférences à l’École normale supérieure, a épluché 900 dossiers ouverts entre 1996 et 2000 par l’Inspection générale des services (IGS), la police des polices (sur Paris et la petite couronne). Les atteintes aux personnes, qui constituent 36 % des dossiers ouverts, ne représentent que 20 % des sanctions prises.

Et encore, parmi ces cas de violence sanctionnés, l’immense majorité (70 %) concerne des violences commises par des policiers hors service (violences conjugales, sur mineur, entre voisins, etc.), alors que 89 % des dossiers ouverts pour des allégations de violences incriminent des policiers en service. Les sanctions prises pour des violences commises en service ne représentent donc que 4,2 % du total des sanctions prises.

via Mort de Shaoyo Liu: la police est une fois de plus désignée | Mediapart

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s