L’incroyable histoire de Mourad, un an de prison mais innocent, libéré sans un mot d’explication

Le 2 septembre 2015, en pleine nuit, un incendie ravage l’immeuble du 4 rue Myrha, dans le 18ème arrondissement de Paris. Un incendie extrêmement violent qui, parce qu’il surprend tout le monde en plein sommeil, vers 4 heures du matin, va faire 8 morts dont 2 enfants. C’est l’incendie le plus terrible depuis celui de l’hôtel Opéra, en 2005.

Dès le lendemain, la police arrête un SDF du quartier parce qu’il possède un briquet et une bougie. L’homme en question, nommé Mourad, a 36 ans. Handicapé, souffrant de troubles bipolaires, il est d’abord envoyé à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture. Puis, malgré ses dénégations, il est mis en détention provisoire. Il n’existe aucune preuve de sa culpabilité. Aucun témoignage ne viendra l’accusé. Les enquêteurs ne trouveront pas non plus de traces ADN. Pourtant Mourad va passer un année derrière les barreaux de la prison de Fresnes. En continuant de nier être pour quoi que ce soit dans l’incendie.

Et puis sans prévenir ni son avocat ni sa famille, le 21 septembre 2016, Mourad est libéré. Sans un mot d’explication il est remis en liberté et se retrouve sur le trottoir de la prison de Fresnes, sans personne pour l’accuellir, sans argent non plus.

via L’incroyable histoire de Mourad, un an de prison mais innocent, libéré sans un mot d’explication – France 3 Paris Ile-de-France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s