Première pierre de l’empire médiatique Bolloré: merci la « gauche »

Depuis la publication des décrets Tasca en 1990 [3], sous le gouvernement Rocard, les chaînes publiques sont devenues de simples diffuseurs et des guichets de financement de la production privée. Véritables « vaches à lait », elles ont l’obligation de commander l’essentiel de leurs programmes à des producteurs indépendants. Les décrets ne devaient concerner que les programmes de stock (fictions, documentaires) mais, de fait, même les émissions de flux, récurrentes, comme les programmes de divertissement sont massivement achetées à l’extérieur… pour le plus grand bonheur des fameux « animateurs-producteurs ». La loi impose un minimum de 420 millions d’euros de commandes annuelles mais le total des achats de programmes représente près de 900 Millions d’euros ! Les sommes en jeu sont considérables et ceux qui bénéficient des bons réseaux s’enrichissent parfois sans contrôle. Ces producteurs ont développé un puissant lobby qui se moque des alternances politiques [4]. Pur scandale : même quand elles les ont financés à 100 %, les chaînes publiques ne sont pas propriétaires de leurs programmes et doivent parfois les racheter pour pouvoir les rediffuser [5] !
En 2001, le gouvernement Jospin finit par privatiser la Société Française de Production (SFP) qui était en difficulté depuis qu’elle ne bénéficiait plus de la redevance et des commandes obligatoires des chaînes publiques. La SFP et ses studios de Bry sur Marne sont cédés pour une somme symbolique à Vincent Bolloré. C’était la première pierre de son empire médiatique, avant qu’il ne devienne le propriétaire de Vivendi et de Canal +.

via Pour une refondation de l’audiovisuel public : histoire, diagnostic et propositions – Acrimed | Action Critique Médias

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s