Les journalistes n’ont plus qu’à se contenter de commenter les sondages en évitant de se confronter à la réalité par des enquêtes de terrain

La « peopolisation » paraît dès lors inéluctable tandis qu’on tente de départager les candidats sur leur « compétence », leur « caractère », leur sexe ou leur charisme. Et les journalistes n’ont plus qu’à se contenter de commenter les sondages en évitant de se confronter à la réalité par des enquêtes de terrain. La démocratie, surtout dans un système présidentiel, se résume à choisir, dans l’abstrait, un chef qui régnera sur un peuple d’enfants.

via Que s’est-il donc passé le 6 mai 2007 ?, par Anne-Cécile Robert (Le Monde diplomatique, mai 2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s